La perfide Albion vue de Foggy Dew!


Pour profiter des jours fériés de début mai Isabelle a proposé un bord d’une semaine aux alentours de l’île de Wight. Mecque de la voile anglaise avec toute sa zone de navigation ‘intérieure’ le long du Solent.
Nous partons à la suite de la fête à Macron pour mettre les pieds sous la table d’un couscous préparé par Christian qui nous attendait de pied ferme au bateau. Les courses sont faites alors nous pouvons partir dès l’ouverture de l’écluse le dimanche matin.

Belle nav’ par beau petit temps pour la montée, ça nous prendra un peu moins de 24h pour arriver au chenal de Chichester. On se réveille au milieu des anglais qui batifolent sur la plage (bizarre tous ces gamins alors que c’est lundi et pas les vacances, mais bon on est en Angleterre, ‘faut pas trop s’étonner) !
Petite balade et on s’engage plus loin vers Bossham, un ami d’Isa lui a conseillé ce petit mouillage. Il s’agit de s’enfoncer dans un bras de mer littéralement bordé de voiliers sur coffre. Et c’est vrai que c’est cool, quand on a pas de devises on ne peut pas payer, pas de CB 😀 On goûte nos premières bières sans bulles, le début d’une longue série entre grand soleil et discussions enflammées.
Allez on a assez fréquenté les continentaux, il est temps d’aller voir les îliens, on se tente la rivière de Bembridge mais mauvais timing et entrée foireuse, on se replie sur Cowes: le port principal de l’île de Wight. On se fait un petit plan ‘manouche’ pour traverser la Medina en annexe et on tâte de l’ambiance d’un pub bruyant plein de régatiers chantants bien avinés, c’est folklo!


Le lendemain on part pour une petite balade en bus sur l’île, direction la pointe ouest et les Needles, de belles aiguilles calcaires qui marquent le premier danger de l’entrée du Solent par la passe ouest. C’est beau! On croise qq orchidées, crottes de lapins et un rond de sorcière de mousserons desséchés, mais pas de morilles, argn! Heureusement Youssef dégote une vesse de loup, on est pas bredouille.
Le lendemain: objectif Beaulieu River, on part au près avec un bon petit zef et à mi-chemin, gros BING, 😯 le pataras (câble retenant le mat par l’arrière) bringuebale tout flasque… Panique à bord on affale et on retourne à Cowes pour les réparations. Bon finalement plus de peur que de mal, c’est une goupille qui a été cisaillée et la sécu du pataras a fait son office, on a rien cassé, ouf!


On repart le lendemain et ce coup-ci on parvient assez loin dans la Beaulieu river, un endroit tout à fait charmant et bucolique plein de vasières et de piafs en tous genres, ça change des goélands. Dernières bières sans bulles, certains commencent à saturer!
Le lendemain on repart vers Yarmouth pour la pause midi+gasoil, dernières courses et on repart vers l’ouest, direction les Needles pour un petit trip sur la côte sud de l’île (pas de mouillage ni port pour nous).
Y’a pas des masses de vent mais il ne fait pas chaud quand même. On frôle les aiguilles et on fait route vers l’est. La boucle est bouclée, mais zut, la houle et le vent ne viennent pas de l’endroit prévu et le mouillage qu’on se trouve est drôlement remuant. Il faut tenir les assiettes et les verres sinon tout le monde se fait la malle -> qq accidents inévitables se produisent 😀

Bon allez après une nuit peu reposante on lève l’ancre pour le retour et retraversée du rail de cargos. Y’a encore pas des masses de vent mais ça nous permet de lancer le spi, il a fallu attendre une semaine pour ça, un comble! arrivée en moins de 24h encore. On roupille un coup en attendant l’ouverture de l’écluse et hop, on range et on brique le bateau. Il reste bien tjs qq bricolages à faire mais il faut rentrer!
Encore une belle nav à se mettre dans la musette, en attendant la prochaine…

Et enfin quelques photos du trip pour vous donner envie 😉

1+

1 commentaire sur “La perfide Albion vue de Foggy Dew!

Laisser un commentaire