Gabon : le parc naturel de la Lopé

Certainement le parc naturel le plus ancien du Gabon et le plus connu du Gabon, la Lopé c’est aussi un village d’un millier d’habitants.Parfois aux allures de bourbier en saison humide, parfois aux allures de western africain en saison sèche.

Pour y accéder, 2 solutions : le train, ou la voiture (pas mal d’heures de route puis quelques heures de pistes).

Entre jungle et savane, c’est une mosaïque vallonnée. De beaux points de vue, de belles observations animalières…

Du côté du village de la Lopé

Le ville même, c’est plutôt le côté Western. 1000hab, une économie basée sur un tourisme timide, une piste qui traverse tout ça…

Vers le village de Mikongo

Mikongo, c’est l’occasion d’aller dans un ancien campement scientifique (beaucoup autour de l’éthologie des gorilles initialement) au milieu de la forêt pour y réaliser de belles observations.

On y est venu voir des gorilles (pas de chances 🙁 ) mais ça reste le moment pour prendre le temps et observer ce qui se passe en forêt. De jour comme de nuit.

Le village initialement abritait plusieurs centaines de personnes. Mais aujourd’hui, en permanence, il y reste quasiment moins de 10 bonshommes. Sauf, moment où n’y étions pour les cérémonies traditionnelles (retrait de deuil, bwiti, djembé…) où on peut y voir du monde. Cette période se déroule durant la saison sèche, quand les routes sont praticables…

Pour notre part, on a eu la chance d’assister (par hasard !) à une cérémonie de retrait de deuil. Par contre, pas d’images de ce moment, c’est interdit (à moins d’un p’tit billet bien sûr). Pour résumer, une journée et une nuit de festivités (avec des pauses quand même), des danses, des costumes…

Pour la suite, on continue la route vers le sud-est. Prochain arrêt Lastourville.

Les belles bises 🙂


 

Commentaire facebook non officiel (préférez les commentaires MAROUT plus bas)
1+

Laisser un commentaire