Pentecôte sur Foggy Dew!

Encore une belle nav’ sur Foggy Dew le bateau d’Isabelle.
Cette fois-ci l’équipage se constitue d’Isa, Christian, Jacques, Jean-Louis, Vanessa et Mat.
Nous avions prévu d’aller faire un tour du côté d’Ouessant ou Molène mais comme la météo prévoit une forte dépression avec des vents de 7-8 Beaufort, nous décidons d’aller bourlinguer du côté des Abers Wrac’h et Benoit.
Après avoir finalisé le montage du démarreur le départ est lancé, nous sortons proprement du port mais au moment de nous engager dans la passe entre Roscoff et Batz, en voulant relancer le moteur (nav au près) il ne démarre plus. Il faut donc faire route vers le nord en attendant qu’Isa et Christian détectent l’origine du problème. Après 20 min il semblerait que le souci provient d’un relais du moteur. Isa bricole donc un relais « manuel » qu’il faudra activer à chaque démarrage en attendant une réparation plus pérenne.
Nous pouvons enfin reprendre notre route en sachant qu’on pourra lancer le moteur quoi qu’il arrive. Quelques gerbes sur la route de l’Aber Wrac’h que nous atteignons à la tombée du jour le samedi par la passe de la Malouine.
Comme les annonces météo bien que plus modérées sont encore inquiétantes, nous décidons de faire une petite nav pour ce dimanche, direction Portsall à l’Ouest. Mais face au vent et au courant, pas possible de faire route aisément là-bas. Nous obliquons donc directement vers l’Aber Benoit avant de servir la popote.
Après mangé, un petit coup d’œil à la carto indique que nous faisons route vers des rochers que le barreur n’avait pas vu et que sans un changement radical de direction nous y serons dans 5 min! Il était temps de regarder, et nous nous engageons dans l’Aber Benoit.
Sur un coffre dans cette rivière paisible, l’équipage va se promener un peu pendant qu’Isa bricole son nouveau stick (sur sa nouvelle barre).
Tentative de pêche… sans commentaires!
Le lendemain retour prématuré par force 6-7 au largue très rapide vers Roscoff avec le courant pour nous, je relève une pointe au speedo à 8.88 Nds.
Après avoir serpenté de près entre les balises du sud de Batz nous atteignons le port où le vent s’engouffre avec force, et l’arrêt au ponton se fait dans la douleur :s
Le mardi est dédié à quelques bricolages et améliorations.
Bilan: il faudra réparer ce fameux relais ainsi que le régulateur de tension de l’éolienne qui balance parfois du 16V, pas bon pour les batteries.
Un grand merci à Isa pour ce bord rocambolesque sous le signe de la conspiration 😉

La carto du parcours

Et enfin quelques photos:

Commentaire facebook non officiel (préférez les commentaires MAROUT plus bas)
0

Laisser un commentaire