Pour quelques brassées de malt fermenté – RAPPEL ET DETAILS

La date a été décalée au samedi 28 mai !

Rappel rapide :

  • Une journée qui commence tôt (8h à St Piat) pour brasser ce qui deviendra une soixantaine de litres de bières selon la recette traditionnelle de momol et crouch : la grogneul !
  • Toutes les étapes de la fabrication de la bière chez soi seront abordées (brassage, embouteillage, dégustations…).
  • On repart avec les brassins (jus de bière en fermentation) et on les laisse s’affiner, puis on les embouteille et on attend et on peut boire (après 1 mois et demi en gros).

Pour les détails c’est ici (article original, complètement indigeste !) : http://marout.org/archives/5007

Pour réserver votre place :

http://marout.org/events/pour-quelques-brassees-de-malt-fermente

(Faut pas trainer, il n’en reste plus beaucoup !)

C’est fini, on a une team d’apprentis-brasseurs OP !

Le vortex.

3 commentaires sur “Pour quelques brassées de malt fermenté – RAPPEL ET DETAILS

  1. Bon les gars, si on se retrouve pas à bcp, il faut penser d’ores et déjà notre collec de bouteilles propres pour pas se faire sermonner par les gars Croutch et Momol.
    Donc petit rappel: il faut des boutanches qui ferment avec un bouchon mécanique à bascule de préférence (moins de prise de tête) un peu tout format (moi je pars sur des 40, 60, 75, 100 cl) pour varier mes envies.

    Pour pas se faire sermonner encore: rincer énergiquement 4 fois les bouteilles dans la foulée qu’elles ont été bues (pas le lendemain quoi).
    A tôtbien pour un bon brassage 😉

  2. Yo les cocos, la team brassin est donc à peu près montée !
    Pour résumer, à fermenter on sera :
    – crouch&momol (les maitres brasseurs)
    – juju
    – féfé
    – didou
    – johann (marcoux !)
    – alex
    – matchac
    – ouam
    Concrètement, il reste officiellement 3 places dispo. Si vous voyez d’autres passionnés motivés, ça peut le faire !
    On devrait rester sur une journée à 25boules/tête en comptant à peu près tout sauf le transport.

    Rappel : la journée commence (très !) tôt à St Piat (Eure et Loire). Faudra donc se réveiller aux aurores ou, si possible, être la veille sur place.

    Pensez à récup des bouteilles de bières vides (type fisher ou Grolsch, avec un capuchon amovible ; c’est le plus simple et pratique).
    On s’en servira peut-être pour embouteiller les derniers brassins de momol et crouch. Donc, il s’agira de les avoir avec nous le jour même.
    Le nettoyage selon momol : le top est de commencer par les rincer directement après les avoir bues. Il faut ensuite les nettoyer en les désinfectant (javel) puis les rincer énergiquement 4 fois.
    A toi de nous confirmer ça le crouch et voir si ça le fait de cette manière (ramener les bouteilles à St Piat, méthodologie du nettoyage…).

    Il y a du futurs maîtres brasseurs dans le tas… A savoir pour la suite, MAROUT achète un peu de matos : 3 cuves de 30L et le matériel associé (bulleurs, robinets…) qui pourront être mis à profit pour de futurs brassins. Crouch vend son moulin à concasser le grain : à priori Yo et Alex sont chaud pour le récup (30-40boules).

    Pour le type de binouz, on part sur un style IPA pour commencer mais le choix devrait être large et du coup, on peut s’accorder sur d’autres types de brassins (brunes, ale…). A discuter et confirmer avec crouch 😉

    Voili voilà… Bien sûr, on aura d’autres trucs à discuter, on affinera ça au fur et à mesure…

    Je vous invite à préférer les commentaires ici plutôt que les mails. C’est moins bordélique et les éventuels participants restant pourront directement les infos à jour 😛

    Bref, un excellent dimanche à tous !
    Des bises 🙂

  3. Concernant les bouteilles vides, quelques précisions :
    « En fait y’a plusieurs étapes de lavage avec la méthode Momol:

    1) Dès qu’on a bu une boutanche on la rince énergiquement 4 fois, on sèche et on les accumule pour dans un mois et demi.
    2) Ensuite le jour même de l’embouteillage on secoue les même bouteilles avec de l’eau de javel et on RE-rince 4 fois.
    Ça c’est pour nous.

    Donc le jour du brassage, on a dit qu’on leur ferait leur embouteillage = étape #2 avec leurs bouteilles + sucrage moût + embouteillage de LEURS bières. »
    Extrait d’un mail de mat.

    Du coup, nous on garde nos bouteilles chez nous, on les rassemblera et on les lavera (étape #2) le jour de la mise en bouteille de nos brassins.

Laisser un commentaire